PRÉCÉDENTE SUIVANTE

DANS CE MONDE AGITÉ,
je revendique le droit de me tenir à distance



Vous désespérez en voyant ce qui se passe dans le monde ?  Nous ne vivons sans doute ni le pire, ni le meilleur des temps.

Dans quelques décennies, les conflits, les problèmes qui nous obsèdent et qu'on dit majeurs seront relégués par nos arrières-petits-enfants au musée des chimères.

Dans quelques mois ou quelques jours, les tracas qui m'embêtent seront disparus et remplacés par d'autres ennuis ou d'autres joies.



Que faire, que dire, pour empêcher la nuit de tomber ?
Rien, comme toujours, reparaîtra l'aurore.


Il faut agir, bien sûr.  Améliorer notre condition et celle de nos proches, quand on le peut.  Mais savoir qu'on n'agit que dans l'éphémère et avoir de l'éternel dans l'esprit.


Ne pas regarder le doigt de
celui qui me montre le ciel.

C'est pourquoi je revendique le droit de me tenir à distance.   Pour conserver mon équilibre, pour redonner un peu d'équilibre autour de moi.   Arrêter la pensée courte, quand c'est possible, et y mettre un peu d'éternité.  Ne pas juger.


L'âme en repos :  un rien la touche,
rien ne l'atteint.

J'ai trois esprits en moi :  l'esprit de ma personne,  l'esprit du monde, et le troisième qui ne tient ni à ma personne ni au monde, qui goûte la vie comme une merveille et la mienne propre comme un miracle.  Une présence qui ne connaît pas de conflit et s'émerveille d'être là.  Une conscience qui, en moi, est infiniment plus que moi :  un grain de l'énergie illimitée, une note du chant universel.


C'est notre idée ténébreuse du monde
qui nous cache la lumière du monde.

C'est ce troisième esprit qui me permet de me tenir à distance.  Un regard intérieur dans lequel je ressens un fort sentiment de la dignité de la personne, de sa liberté intime et souveraine.


C'est notre idée ténébreuse de l'homme
qui nous cache notre propre lumière.



Ces réflexions m'ont été inspirées de "L'apprentissage de la sérénité" de Louis Pauwels.  Monique


Pour revenir en haut de la page
Haut


[Matière à réflexion]     [Retour à l'accueil]