Retour à : Les aventures de Harfang et Pokus
Retour
à Nómada
  Villahermosa, Mexique
Message envoyé le 28 mai 1998, à 11 h 36



Message précédent Message suivant




Retour à la page d'accueil de Douce-Amère
Page d'accueil




Pour leur écrire,
cliquez sur
l'arobas

Pour écrire à René et Yanik
 

JOURNAL - jeudi 28 mai

Villahermosa est une très belle ville, mais avec Nómada, c'est assez compliqué;   c'est pas une coccinelle!   D'autant plus que notre carte de la ville n'est pas très détaillée, alors on s'est perdu!   D'ailleurs, à chaque fois qu'on rentre dans une ville, c'est l'enfer pour en sortir.   Des sens uniques non indiqués (Nómada a fait quelques face-à-face), des rues très étroites, des chauffards partout !   Mais enfin, nous sommes encore en vie!

Depuis quelques jours, on se rend compte que ce qui est tripant, c'est de s'intégrer à la population locale.   Hier soir, dans un petit bar, alors qu'une soirée bien arrosée s'achevait,  deux Mexicains se joignent à nous.   Nous avons fait des acrobaties de langues : mélange de frances, ingles y español.   On a demandé s'ils connaissaient un café internet, mais ils ne savaient pas vraiment.    Ils nous ont donc fait faire le tour de la ville à la recherche d'une place.   Un des deux nous a lachés en cours de route, trop saoul.   Celui qui restait, Tonio, a trouvé un café internet.   C'est grâce à cette rencontre que nous vous écrivons aujourd'hui.   Après avoir trouvé la place, on a fait une tournée des bars qui s'est terminée dans un club de danseuses!!   C'était pas le Pérou, mais...    le Mexique (les femmes sont plus belles dans la rue).    Alors ce matin, lendemain de veille, c'est internet et ensuite, la Ruta Maya.   On part en direction de Palenque, Chiapas, tout de suite après avoir fini cette lettre, qui est finie d'ailleurs.

On remercie les gens qui nous écrivent, c'est l'fun.

Hola !   On a oublié de vous dire que, jusqu'à maintenant, on n'a pas encore vu une goutte de pluie et que la météo annonce un 37º C.   Ce qui correspond à la température du corps, assez difficile de se rafraîchir.   Au moins, il y a l'air climatisé au café internet.

Salut journal....... On the road again.........

Harfang et Pokus