Retour à : Les aventures de Harfang et Pokus
Retour
à Nómada
  Antigua, Guatemala
Message transmis le mardi 16 juin 1998, à 22 h 35



Message précédent Message suivant




Retour à la page d'accueil de Douce-Amère
Page d'accueil




Pour leur écrire,
cliquez sur
l'arobas

Pour écrire à René et Yanik
 

Martes 16 de junio, Antigua....

Il était temps qu'on trouve un cafe internet.   On commençait à avoir beaucoup de choses à dire.   En sortant du café, je me suis rendu compte qu'on avait oublié de vous parler des rues qui sont pavées de petites pierres dont les plus grosses ont 15 cm.   Ça fait spécial de marcher là-dessus et aussi d'y rouler en voiture.   Parlant de voiture, Nomada n'aura jamais été aussi en sécurité.   Elle est dans une cour intérieure avec d'immenses portes fermées à double tour et un gardien armé toute la nuit.   Ça permet donc aux petits anges qu'une amie nous avait envoyés pour la protéger de se reposer un peu.   Il y a aussi partout en ville de grands édifices en pierres complètement en ruines suite au grand tremblement de terre de 1976.   Et quelle vue de cet immense volcan toujours fumant et visible de partout en ville!!!

Je crois vous avoir dit que c'était "el paraiso del soltero",   et bien je n'ai pas grande chance tant que je serai avec Pokus.   Il fait détourner les regards assez facilement.   Il s'est même fait siffler et suivre par deux lycéennes qui sortaient de l'école.

Aujourd'hui, on devait faire une randonnée sur le volcan Pacaya (le seul qui crache encore du feu!!), mais l'un de nous a été attaqué...   par des crampes intestinales aussi douloureuse que...   qu'une contraction!   Nous nous reprendrons demain et en ferons rapport le plus tôt possible.

Ici nous sommes en altitude.   Il fait frais comme les chaudes journées d'été au Québec...   ça fait du bien.

Merci Steve pour tes informations sur le Chiapas.   Nous aimerions que tous ceux qui ont des informations complémentaires nous les envoient, car nous y passerons normalement dans deux semaines.   Nous pourrons changer notre itinéraire si nécessaire.

Parlant d'itinéraire, on ne passera pas par le Honduras.   On commence à être tanné des formalités frontalières (Nomada...)!!

Hasta luego,
Harfang y Pokus


Pour revenir en haut de la page